IMG_0994.JPG

Notre Histoire

Mon_Bichon_logo_transp.png

Pour adoucir le quotidien et se reposer des durs labeurs que nous impose le rythme de la vie, on a parfois besoin d’amis, de compagnons, d’oreilles attentives. En ce qui me concerne, j’ai depuis longtemps cherché des compagnons qui pourraient simplement m’aider à me détendre et à considérer la vie avec un peu plus de tendresse. Et, j’ai été conquis par le charme de mon premier bichon. Lors de mon premier contact, c’était comme s’il me tendait des bras doux et affectueux et qu’il m’obligeait à voir la vie du bon côté et tout simplement à sourire. 

 

Mes moments de solitudes se transforment en temps de détente, et la joie d’avoir ce mignon pitou à mes côtés m’aide à me débarrasser du stress. Comment résister à ce visage si docile et éclatant? Ces yeux qui luttent à rester écarquillés sous son pelage soyeux? On n’a qu’une seule envie, le prendre dans nos bras et le caresser, sentir son beau pelage et glisser les doigts sur son cou pour lui faire ressentir un peu de chaleur d’amour. Eh oui, le bichon a tout ce qu’il y a de plus attachant et de plus calmant. Même quand il a des moments de folie et qu’il fait une bêtise, le redresser n’a rien d’épuisant. Sa petite taille ne signifie pas qu’il est limité intellectuellement. Au contraire, il comprend et assimile vite les leçons de vie qui lui sont données. 

 

Alors j’ai trouvé bon de ne pas garder ce trésor pour moi seul, mais de partager ma joie, mon histoire, mon bichon, et tout simplement, ma passion. Eh oui, j’en suis passionné. 

 

L’équipe de Mon Bichon a pour désir profond d’apporter à ces amis spéciaux le cadre de vie idéal pour leur épanouissement. La joie de vivre, l’endurance physique et la personnalité attachante des bichons font d’eux les compagnons appropriés pour les plus âgés comme les plus jeunes. Ils sont donc les mieux adaptés pour vous tenir compagnie tout en remplissant vos moments de fou rire et d’amusements. 

Rencontrez lucky, notre mascotte

Bonjour, je me nomme Lucky et je suis heureux de vivre dans une famille aussi aimante que la mienne. Lorsque je suis né et que j’ai commencé à être conscient, j’ai très vite réalisé tout l’amour qui me venait de mes parents et des membres de ma famille. J’étais entouré de mes parents et de deux autres petites personnes qui avaient presque ma taille et qui marchaient comme moi. J’aimais bien jouer avec ces deux petits même s’il n’avait pas les mêmes poils blancs et soyeux que moi, et eux aussi m’aimaient bien. Nos différences étaient pour nous une source de curiosité qui nous rapprochait encore plus. Nous sortions toujours tous en famille et nous étions dans le meilleur cadre de vie été comme hiver. 

 

En grandissant, j’ai remarqué que mes deux amis les plus proches marchaient maintenant sur deux pattes tandis que moi je continuais à marcher sur quatre pattes. J’avais d’abord peur d’être rejeté puisque j’étais maintenant complètement différent. Mais, quel bonheur de voir qu’ils m’acceptaient toujours et continuaient à passer du temps avec moi. De jour comme de nuit, j’avais tout ce dont j’avais besoin. Tous ces petits gestes m’ont donné confiance et m’ont assuré que je suis à ma place, en famille. 

 

Ma famille est tout ce que j’ai et tout ce qui me rend heureux. Je ne pourrai pas être aussi épanoui sans l’aide de ceux qui m’aiment. Et, je serai certainement malheureux de rester tout seul et de ne pas pouvoir apporter la joie autour de moi. Disons que j’ai été fait pour donner le sourire aux autres et leur apporter de la tendresse et de la douceur au quotidien. Peut-être que c’est pour cela que je ne grandis pas comme mes deux petits amis d’enfance. C’est peut-être pour cela aussi que mon pelage est doux et que mon visage n’est pas agressif même quand je suis plein de colère. N’est-ce pas qu’il est difficile aux gros chiens que je rencontre dans la rue d’inspirer la douceur ?

 

Mais, tout conte fait, mon physique me va très bien et me permet de convenir à tout le monde. Mes parents m’ont montré que je suis le bienvenu dans ce monde et que j’ai ma place. Alors oui, je me sens bien…la chaleur de l’amour m’aide à m’épanouir, et pour rien au monde je ne voudrais me séparer de ma famille. Je suis heureux et j’aimerais que tous les chiens de ma race vivent ce bonheur d’être aimé et accepté dans une famille comme la mienne.

IMG_1007.JPEG